twitter instagram linkedin

EN | FR

The "Sphere" showcase – Watchmaking at the speed of light

Dietlin has developed an innovative and original new showcase exclusively for Hublot watches, which it has called "the Sphere". A preview of this was given at Baselworld last March on the Hublot stand and it created a veritable visual event, attracting many on-lookers and visitors throughout the week all of whom were surprised and im-pressed by its effects and who tried to figure out just how it worked.

Its principle? A ring is placed in a glass bell, rotating on itself at 30 rps. On this ring, 240 lu-minous LEDs are placed outside and inside which make it possible to project a double-faced image, inside and outside the Sphere (the LEDs are subjected to 240G, so that each LED weighs 240x its initial weight. At the speed at which the ring turns, it distorts and, at full speed, loses up to 1 cm at the top).

With what is called retinal persistence, as the ring is turning so fast, the human eye is not able "to refresh" the images it receives fast enough to see that it is a rotating ring. It retains in memory the preceding image which has not yet been updated. This being so, it at best distinguishes a silhouette in the form of a sphere, and perceives a movement. By filming the sphere, a film (or photographic) camera can update fast enough to clearly show the ring ro-tating. This the human eye cannot do. This effect can easily be checked by filming a com-puter screen or neon tubes (lines are visible whereas the eye does not see anything). And it is precisely this that makes it difficult to photograph or film the Sphere.

As it turns, each LED receives 11,200 signals per second. The result is an endless spherical image, in colour of course, since it returns on itself and is visible through 360° both inside and outside the sphere. The number of data units fed to each LED is so great that the com-puter reading system had to be integrated into the board (it turns, too).

Any image can be projected: for example, the watch located within the ring can be lit by cre-ating "virtual spots" which can move in space.

Visitors to Baselworld were surprised to find the "Sphere" showcase at the entrance to the HUBLOT stand. It was the visual attraction of the show. Just after Baselworld, the Sphere was presented in the Matsuzakaya Nagoya Store in Nagoya, Japan, then in the Hankyu Umeda Flagship Store in Osaka where the Japanese, who are insatiable consumers of tech-nological innovation, had a chance to see it. The main Hublot boutiques around the world will receive their "Sphere" with new surprising images, starting this autumn. A new film is being prepared, which will undoubtedly intrigue visitors. #sphere #leddisplay #rotativedisplay #hublot #baselworld #rotativescreen

press release >>>link

Vitrine « Sphère » : L’horlogerie à la vitesse de la lumière

L’entreprise Dietlin a développé exclusivement pour les montres Hublot une vitrine innovante et inédite baptisée « La Sphère ». Présentée en avant-première à Baselworld en mars dernier sur le stand Hublot, elle a créé un vrai évènement visuel, attirant tout au long de la semaine de nombreux spectateurs et visiteurs autour d’elle, surpris et impressionnés par ses effets et qui tentaient d’en comprendre son fonctionnement.

Son principe ? Un anneau est placé dans une cloche en verre, tournant sur lui-même à 30 tours/seconde. Sur cet anneau, 240 points lumineux LED sont placés à l'extérieur et à l'intérieur qui permettent de diffuser une image à double face, en dedans et en dehors de la Sphère (les LED subissent 240G, chaque LED pesant 240x leur poids initial. A la vitesse à laquelle tourne l’anneau, il se déforme et perd à pleine vitesse jusqu’à 1 cm sur le dessus).

Avec ce qu’on appelle la persistance rétinienne, en tournant aussi vite, l'oeil humain n'est pas capable de "rafraîchir" suffisamment vite les images qu'il reçoit pour voir qu'un anneau tourne. Il garde en mémoire l'image précédente qui n'a pas encore été mise à jour. De ce fait, il distingue au mieux une silhouette en forme de sphère, et comprend un mouvement. En filmant la sphère, une caméra (ou appareil photo) fait suffisamment de mise à jour pour que l'on voit très bien l'anneau tourner. Ce n'est pas le cas de l'oeil humain. Cet effet peut se vérifier facilement en filmant un écran d'ordinateur ou des tubes néons (on voit des lignes alors que l'oeil ne voit rien). Ce qui rend d'ailleurs difficile de photographier ou de filmer la Sphère.

En tournant, chaque LED reçoit 11'200 signaux/seconde. Résultat : une image sphérique, en couleur bien sûr, sans fin puisqu'elle revient sur elle-même et est visible sur 360° à l'intérieur et à l'extérieur de la sphère. Le nombre d'informations donné à chaque LED est tellement important que le système de lecture par ordinateur a dû être embarqué (il tourne aussi).

N’importe quelle image peut être diffusée: par exemple, on peut éclairer la montre située dans l'anneau en créant des "spots virtuels" qui peuvent se déplacer dans l’espace.

Les visiteurs de Baselworld ont eu la surprise de découvrir la vitrine "sphère" à l'entrée du stand HUBLOT. Elle a constitué l’attraction visuelle du salon. Juste après Baselworld, la sphère a été présentée au Japon, au Matsuzakaya Nagoya Store à Nagoya puis au Hankyu Umeda Flagship Store à Osaka où le public japonais, friand d’innovation technologique, a pu la découvrir. Les principales boutiques Hublot à travers le monde recevront leur « sphère » dès cet automne avec de nouvelles images surprenantes. Un nouveau film est en cours d’élaboration. Il devrait intriguer assurément les visiteurs. #sphere #vitrineled #vitrinerotative #hublot #baselworld #ecranrotatif

Communiqué de presse >>>link

All the products have been registered with and are protected by the Federal Intellectual Property Office (FIPO) and the European Patents Office (EPO).
All reproductions or copies are strictly forbidden. © Dietlin SA 2002-2019